"Des vies en mieux", le dernier ouvrage d'Anna Gavalda

Le 20 mai dernier Anna Gavalda publiait son dernier ouvrage. Intitulé Des vies en mieux , il regroupe trois histoires de jeunes gens d'aujourd'hui, braves et obstinés,  déjà publiées précédemment sous les titres de Billie (2013) et de La Vie en mieux (2014). Point commun  de ces trois récits : la peur de passer à côté de la vie ou d'une vie. Ils préfèrent encore s'en tromper que de n'en vivre aucune. Pour chacun d'eux, c'est un événement particulier qui va changer sa destinée. Dans la première histoire, le personnage principal s'appelle Billie. Âgée de 13 ans, elle n'a connu que la misère, élevée dans une famille de rustres, et va être marquée à tout jamais par la découverte de On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset qu'elle doit étudier au collège. En même temps, elle découvre l'amitié avec Franck, un camarade de classe homosexuel. Dès lors, cette amitié intense (le fil conducteur de l'histoire) va mener nos deux exilés de la société vers une vie nouvelle, semée d'embûches et bercée par un amour presque fraternel. Dans la deuxième histoire, le personnage clef s'appelle Mathilde. Elle a 24 ans, est étudiante et travaille en parallèle pour son beau-frère. Elle vit en collocation avec deux sœurs originaires de province à Paris. Un jour, dans un café, elle perd son sac qui contenait les 10000 euros nécessaires pour faire des travaux dans l'appartement qu'elle partage. Un homme (un cuisinier), au physique assez ingrat, trouve le sac oublié dans le café et le rapporte à Mathilde. Cette rencontre l'obsède et va la faire changer de vie. Elle se met alors activement à la recherche de cet inconnu, attirée par lui comme un aimant. Dans la troisième histoire , il s'agit de Yann, 26 ans qui va se métamorphoser à la suite d'une invitation à dîner chez ses voisins de palier (pour un service qu'il leur a rendu). Au cours de cette soirée, il va remettre toute sa vie en question (ainsi que son couple) et va réaliser qu'elle n'a aucun intérêt. Cette prise de conscience va changer son destin. Cet ouvrage complet traduit l'histoire de plusieurs vies et la complexité des êtres humains qui en font partie. Avec ces trois histoires, l'auteur nous décrit comment ces personnages du quotidien vont changer de vie. Pour ma part, je trouve que le pari qu'a choisi Anna Gavalda n'est que partiellement réussi. La vie de chacun des personnages est atypique de par les choix effectués et ne correspond donc pas au portrait type d'un être humain "du quotidien". Prenons l'exemple de Billie qui est une enfant perdue qui va se prostituer à un moment donné de sa vie. Certes l'histoire est vraisemblable mais ce n'est pas la destinée ou le métier de prédilection d'un être humain "lambda". Je ne dis pas pour autant que le personnage de Billie est inintéressant à étudier mais qu'une partie de la consigne initiale que s'était donnée Anna Gavalda, à savoir nous présenter des personnages "du quotidien" n'est pas entièrement respectée. De plus je trouve frustrant le manque d'approfondissement des personnages d'autant plus qu'ils regorgent d'éléments intéressants à analyser (même s'ils ne reflètent pas tous des caractéristiques d'un être dit "du quotidien"). J'ai l'impression que ces personnages sont des diamants un peu trop bruts qui ne demandent qu'à être taillés. Mais des réflexions existentielles intéressantes apparaissent dans le livre. Les personnages se posent des questions sur le bien-fondé de leur existence. Aussi l'idée de l'espoir, héritée de la légende de la boîte de Pandore, est-elle très présente ici. Seul l'espoir d'une vie meilleure fait vivre les pauvres mortels que nous sommes. J'aimerais rajouter encore un petit bémol en ce qui concerne le style utilisé ici par l'auteur : trop simple à mon goût, pas assez soutenu et même trop familier ce qui, à mon sens, ne valorise pas assez des idées intéressantes qui mériteraient d'être plus approfondies, notamment en ce qui concerne l'intériorité des personnages. Le choix de ce style ne m'a pas aidé à adhérer à la lecture de cet ouvrage. Je conseille tout de même aux lecteurs de lire ce grand recueil mais, à mon avis, il faut absolument pouvoir accrocher au style employé par Anna Gavalda dans ce livre pour apprécier au mieux les histoires et les personnages. Rappelons enfin qu' Anna Gavalda est née le 9 décembre 1970 à Boulogne-Billancourt (France). C'est une romancière, professeur de français qui a connu un grand succès dès la sortie, en 1999, de son premier recueil de nouvelles intitulé Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, aux éditions le Dilletante. Elle se lance avec succès dans l'écriture de romans comme Je l'aimais, en 2002 ou Ensemble, c'est tout, en 2004. Elle écrit aussi quelques romans pour la jeunesse dès 2002 comme 35 kilos d'espoir, chez Bayard jeunesse. Randy LOGE (1ère L).