Hommage à André Courrèges

Le 7 janvier dernier, l'un des plus importants couturiers français nous quittait malheureusement. Il s'appelait André Courrèges et, bien que son nom ne soit pas connu de tous, il a joué un rôle essentiel dans la modernisation de la couture et de la silhouette féminine.

Pour comprendre l'importance de son travail, il faut remonter le temps et s'imaginer cette époque qui nous semble si lointaine : celle où les femmes portaient encore des corsets serrés à en étouffer, de longs et larges jupons... Ce n'est qu'au siècle dernier que nous avons été libérés de cette mode si peu pratique à porter! Le changement a été radical : fini les extravagances, on dévoile enfin l'existence de nos jambes en osant les coupes courtes, et on se sent même féminine et élégante dans un pantalon. Mais à qui doit-on notre liberté de mouvements? À ces nombreux stylistes français qui, à partir des années 1920, comprennent les envies des femmes et décident de bouleverser le milieu de la mode. On pourrait citer quelques uns des plus connus d'entre eux, dont les noms vous sembleront plus familiers : Coco Chanel, Yves-Saint-Laurent, Christian Dior, Pierre Balmain...

Ce qu'on doit à André Courrèges, c'est la combi-short ! Simple et pratique, elle est devenue un indispensable qui se porte en toutes occasions. Ajoutons à cela que notre couturier cherchait avant tout à comprendre les besoins des femmes. À cette époque, elles sont de plus en plus nombreuses à travailler. Courrèges créait donc des vêtements simples, pour leur permettre de courir d'un rendez-vous à un autre, sans oublier d'y ajouter une touche d'esthétisme et d'originalité. Et si ses jupes étaient courtes, elles ne l'étaient pas de trop : « Une femme a besoin de se sentir belle tout en gardant son importance aux yeux d'un homme », disait-il. Inhabituel dans le monde de la haute-couture, le prix de ses collections était abordable à toutes: « La jeunesse étant l'avenir, et la jeunesse n'ayant que peu de moyens, précisait-il, c'est à elle que mes créations s'adressent aussi. » Pas non plus besoin d'avoir 25 ans pour porter du Courrèges car ses vêtements étaient, selon lui, faits pour toutes les femmes. En effet, comment un âge pourrait déterminer notre style ? Ce n'est qu'une question de personnalité et de goût.

Ces artistes modernistes qui grâce à leur influence changent le monde et son quotidien, ne seront jamais de trop. Bien que les années de gloire de la mode française soient derrière nous, on espère retrouver prochainement de nouveaux créateurs aussi ingénieux que l'était André Courrèges.

Car, comme l'a dit un jour Yves-Saint-Laurent à son propos : « Sa collection est apparue comme une bombe; après, plus rien n'était comme avant. »