Reprise de l'album "Nevermind!"

Nirvana est au "Grunge"ce que Michael Jackson est à la musique pop : une grande icône révolutionnaire et incontestée. En 1991, le célèbre goupe "grunge" sort  Nevermind, son deuxième album. C'est un véritable Big Bang  dans le paysage musical qui  universalise le style "Grunge" et remet à l'honneur la musique Rock à un moment où Hip Hop et Rap sont en pleine expansion. 20 ans plus tard en avril 2015, le label Robotic Empire décide de rendre hommage au groupe en sortant une reprise intégrale de l'album par plusieurs artistes issus de la scène underground (Touché Amoré, Circa Survive, La Dispute entre autres...) qui s'intitule Whatever Nevermind. Le but étant de proposer une vision alternative de l'album, chaque groupe reprend l'un de ses titres comme s'il en était à l'origine et y apporte donc son propre style, son propre univers. Un univers le plus souvent noir mais puissant et énergique à l'image de l'album original qui se voulait fort pour "casser les oreilles de mémé". Pari réussi avec la version chaotique de Lithium de Boris (entre le "Doom metal" et le "Sludge") ou encore celle criarde du tube Smells Like Teen Spirit du groupe punk Young Windows qui sont à des années lumières des originaux. Circa Survive ou Torche nous propose quant à eux des versions de Drain You et In Bloom  plus ou moins fidèles à l'original.  

Le chanteur de Young Widows en pleine furie sur scène!

 

Attention! Cet album n'est pas forcément très "accessible" à la première écoute.Il faut prendre le temps de l'écouter pour comprendre et s'immerger dans le monde de ces artistes.

Si Nirvana fait aussi partie de vos artistes préférés, écoutez Whatever Nevermind! Si vous êtes curieux et avides de nouvelles découvertes, écoutez aussi Whatever Nevermind! Enfin je vous recommande vivement la reprise de Polly par La Dispute.

Sorties Musicales de la fin de l'année 2015.

Cette fin d'année 2015 est marquée par de nombreuses sorties musicales. La rédaction du Journal des Lycéens est là pour vous aider à découvrir de nouveaux artistes et de nouvelles musiques.

  • R8 : Plus d'un an après l'annonce de la sortie de son prochain album, le huitième opus de Rihanna n'a toujours pas de date de sortie fixe et officielle. Après les sorties de Four Five Seconds, American Oxygen et Bitch better have my money, nous pouvons émettre des hypothèses quant à la sortie prochaine du nouvel album de la chanteuse. De plus, pendant le mois d'Octobre 2015, le nom officiel et la couverture représentant un enfant sur fond rouge et blanc avec une couronne dorée ont été dévoilés. L'album s’appellera finalement ANTI. Il y a quelques jours, une vidéo nommée AntiDiaRy et un site www.antidiary.com, dévoilant de nombreux indices sur l'album ont été publiés.

  • This Is Acting : Après le succès de son sixième opus 1000 Forms Of Fear, Sia, l'interprète de Chandelier annonce avant l'été 2015 la sortie de son prochain album intitulé This Is Acting et composé de chansons écrites pour d'autres artistes comme l'aime faire Sia. Le titre de cet album signifie : « c'est ça, jouer la comédie ». Les émotions dans ces chansons ne sont donc pas les siennes. Après la sortie du premier titre de cet album : ALIVE (un titre initialement prévu pour l'album d'Adèle mais refusé à la dernière minute), la publication du clip, la sortie de la nouvelle chanson Bird Set Free (aussi initialement prévu pour Adèle), le début de la promotion de l'album avec les interprétations de ces deux titres le 7 novembre 2015 en direct à la télévision américaine, la pré-commande de l'album est maintenant disponible et ce, depuis le 4 novembre 2015 ! Attendons maintenant le 29 janvier 2016 pour la sortie de l'album.

  • Purpose : Après son troisième album Believe, Justin Bieber annonce le 2 octobre 2015 sur son compte Twitter la sortie de son nouvel album Purpose après What Do You Mean ? et une promotion grande échelle avec de grandes stars. L'album présente deux nouvelles musiques qui sont Sorry et I'll Show You. Après avoir proposé la pré-commande de son album le 16 octobre, le chanteur a mis fin au suspens en le dévoilant le 13 novembre dernier. La "track-list" de son album a été publiée de façon très originale. Les titres de ses chansons ont été taguées sur les murs des différentes grandes villes du monde. Cet album est composé de collaborations avec Skrillex, Diplo, Big Sean, Ariana Grande, Halsey, etc...

  • 25 : L'absence de cinq ans d'Adèle s'est achevée pendant la coupure publicité d'une émission à la télévision américaine où était diffusé un extrait de trente secondes de Hello, son nouveau titre. Quelques jours plus tard, le 20 octobre, le titre a été publié avec son clip réalisé par le Québécois Xavier Dolan. Adèle annonce la sortie de son prochain album 25 pour le 20 novembre 2015. Un peu plus tard, une vidéo extraite d'une émission a été publiée sur le compte YouTube de la chanteuse dévoilant son nouveau titre When We Were Young. L'album, qui est aujourd'hui disponible sur les différentes plateformes de téléchargement légales, est composé de onze chansons, avec trois inédites en bonus pour la version Deluxe.

Cyril Theophilos.

Le CD disparaît, le vinyle ressuscite

La musique est omniprésente dans notre vie quotidienne : en moyenne, nous en écoutons 17,8 heures par semaine. Cependant, au fil des années, les supports que nous utilisons ont beaucoup évolué.

Créé en 1946, le vinyle (ou disque microsillon) connaît un énorme succès dans les années 60, remplaçant peu à peu le 78 tours, notamment grâce aux grandes stars du rock et de la pop comme les Rolling Stones, les Beatles, ou encore David Bowie.

Dans les années 80, le vinyle est lui-même détrôné par l’apparition du CD : plus solide, moins volumineux, permettant une écoute plus longue mais surtout ayant un son de meilleure qualité.

Cependant, depuis les années 2000, la musique numérique s’est largement imposée sur le marché musical détrônant ainsi les CD. Aujourd'hui plus de 85 % d’entre nous écoutent de la musique grâce à un service de streaming à la demande. Nous sommes entrés dans l'ère de la  dématérialisation.

L’omniprésence de la musique numérique : pourquoi dématérialiser ses CD ?

Tout d’abord, le CD est un objet fragile, sensible aux rayures, aux traces de doigts et à la poussière. Il est également facile à égarer et devient illisible avec le temps à cause des micro-rayures qui s’accumulent mais également à cause de sa composition chimique.

C’est pourquoi la plupart des personnes ont choisi de dématérialiser leurs CD (en les convertissant en format numérique et en les stockant sur un disque dur) ce qui va leur permettre d’augmenter considérablement leur bibliothèque musicale.

De plus, la dématérialisation permet d'opérations  qui étaient  impossibles avec le format CD comme par exemple changer de titres ou d'albums en un instant, écouter ses chansons préférées partout (dans les transports, chez soi, dans la rue), obtenir des informations supplémentaires sur l’artiste ou l’album ou encore découvrir des artistes similaires grâce aux suggestions personnalisées.

Certains artistes choisissent même de sortir leurs albums exclusivement sur internet car les nouvelles technologies ont permis de faciliter la conception d’un album et donc de limiter son coût de production. Ainsi beaucoup de jeunes artistes s’autoproduisent ou font appel à des petits studios pour enregistrer leurs titres puis les diffusent sur les plateformes de streaming en l’annonçant uniquement sur les réseaux sociaux. En les diffusant sur internet, l’artiste touchera un public plus jeune et pourra interagir avec lui plus facilement ce qui plaît beaucoup aux fans.

Cependant, la dématérialisation a également un effet néfaste sur l’économie car elle facilite l'apparition de plateformes de téléchargement illégales.

Comme nous l’avons vu précédemment la musique numérique domine le marché musical. Le vinyle a longtemps eu mauvaise réputation. Pourtant depuis quelques années un grand nombre de passionnés de musique reviennent au format vinyle. Plus de 2 millions de disques vinyles ont été vendus en France l’année dernière, contre 519 000 en 2012 selon le Syndicat National de l’Édition Phonographique (SNEP).

A l’heure de la dématérialisation, pourquoi au contraire le vinyle revient-il à la mode ?

Aujourd'hui on ne fait plus vraiment attention à la pochette d’un album ou à la manière dont les titres se succèdent. C’est pourquoi de plus en plus d’artistes, parfois nostalgiques, sortent leurs albums sur des vinyles.

Le vinyle, sorti de son contexte habituel, est également devenu un objet de décoration murale grâce à son design rétro tout droit sorti des années 60.

Depuis de nombreuses décennies, les supports que nous utilisons ont beaucoup évolué. La musique numérique est aujourd’hui omniprésente. Cependant, par simple nostalgie ou pour son aspect vintage, le vinyle s’impose de plus en plus dans notre société actuelle.

 

Eve ROBLIN