JO 2018 : En route pour PyeongChang !

La 23ème édition des Jeux Olympiques d'hiver a débuté aujourd'hui 9 février et se déroulera jusqu'au 25 février prochain, à PyeongChang, en Corée du Sud. Le pays organisateur nous avait déjà montré un avant goût de ces jeux lors de la cérémonie de clôture de JO de Sotchi en 2014. Quatre ans plus tard, c'est donc en Corée du Sud que nous avons rendez-vous pour cet événement sportif très attendu. File:PyeongChang 2018 Winter Olympics.svg Le pays n'avait pas accueilli les Jeux depuis 1988 (JO d'été) ; c'est donc 30 ans après que la République de Corée a l'honneur d'organiser les JO d'hiver de 2018  à PyeongChang, dans la région de Gangwon, à l'est du pays. La Corée du Sud, et en particulier la région organisatrice, sont réputés pour leurs reliefs montagneux et leurs hivers très rigoureux (la vague de froid qui survole actuellement la région pourrait bien engendrer les Jeux les plus froids de l'histoire avec des températures atteignant les - 20 degrés!).   Les Jeux Olympiques de PyeongChang comporteront 102 épreuves dans 15 disciplines différentes telles que le ski de fond, la luge, le curling ou encore le patinage artistique. Les mascottes de ces Jeux seront Soohorang, un tigre blanc (le tigre étant l'animal emblématique de la Corée du Sud) et Bandabi (un ours noir d'Asie), pour les Jeux Paralympiques.     [caption id="" align="alignleft" width="349"]File:Unification flag of Korea.svg                 Drapeau de l'unification coréenne[/caption] Cette année, pour la toute première fois dans l'histoire des Jeux, des athlètes nord et sud coréens défileront sous le même drapeau lors de la cérémonie d'ouverture : celui de la Corée unifiée. La délégation de cette Corée unifiée sera  seulement composée de femmes, qui participeront aux épreuves de hockey sur glace. Une délégation exclusivement nord coréenne (composée de 22 athlètes) sera également présente lors de ces Jeux. Sa participation  a été rendue possible grâce à de multiples et longues négociations entre les deux pays et le CIO (Comité International Olympique). La présence de la Corée du Nord durant ces Jeux rend la situation plus ou moins tendue pour certains politiques, mais exprime néanmoins une volonté de trêve olympique entre les deux pays.   Après les révélations concernant le dopage de la délégation russe lors des Jeux d'hiver de Sotchi en 2014, le CIO a interdit au pays de se représenter aux JO mais a accordé une permission aux athlètes russes n'ayant jamais été dopés de participer sous la bannière olympique.   La délégation française porte de grands espoirs sur ses 108 athlètes, en particulier sur le biathlète Martin Fourcade, porte-drapeau français et actuel numéro 1 mondial dans sa discipline ( avec qui la France espère bien remporter l'or! ), mais aussi, en biathlon encore avec Simon Desthieux et Justine Braisaz. Signalons également deux espoirs de médailles aussi en ski alpin, avec Alexis Pinturault et Tessa Worley (qui vient de remporter le Géant de Lenzerheide, en Suisse). Beaucoup d'attentes également du côté des patineurs artistiques Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sans oublier tous les autres athlètes français qui défendront fièrement nos couleurs!  

Anaëlle ANDRÉ