10 phobies vraiment... atypiques!!!

Des phobies ? Tout le monde en a. De l'entomophobie (peur des insectes) à la claustrophobie (peur d'être enfermé dans de petits endroits), en passant par la bélonéphobie (peur des aiguilles), il existe sûrement un nombre énorme de phobies que vous ne connaissez pas et que vous n'avez jamais imaginées. La rédaction du Journal Des Lycéens de Schuman vous les fait découvrir. 1- L'anatidaephobie. Cette première phobie est très... étrange. Commentimages réagiriez-vous si vous découvriez qu'un canard était entrain de vous observer en ce moment ? Sachez que bon nombre d'humains, si l'on peut les appeler comme ça, en sont phobiques.           2- La bananaphobie ou toute autre carpophobie / lachanophobie.

«Je ne m'enfuis pas, je vole». Non, Louane, enfuis-toi, c'est mieux, toi qui est bananaphobe. Sérieusement ? Bon, très bien, tu es classée au bon endroit. On va te pardonner, tu n'es pas la seule, il existe d'autres spécimens qui ont peur des fruits (carpophobie) et légumes (lachanophobie)... Nous ne dirons rien, c'est promis.

shy 3- L'apopathodiaphulatophobie Faisons maintenant dans le moins glamour : l'apopathodiaphulatophobie ou la peur d'être constipé. Allons-y franchement, aller au petit coin, en ressortir soulagé, c'est cool! Mais... il y a certains moments où... c'est plus compliqué, peut-on dire. Certains en sont carrément phobiques. 4- L'anthrophobie Scénario catastrophe : vous trouvez enfin cette personne qui rend votre vie plus belle. Vous passez une mauvaise journée, en parlez à votre partenaire qui décide de se précipiter chez vous pour vous remonter le moral. Il débarque... avec un bouquet de fleurs à la main ; vous qui en êtes phobique. Bon bah...voilà, la journée est donc nulle jusqu'au bout. does_not_want   5- L'ithyphallophobie / La medorthophobie Euh!... Pour cette phobie, je vous laisse vous diriger vers Google qui est votre ami. N'allez pas vous renseigner chez vos parents surtout! uncomf   6- La nanopabulophobie  "Some people have real problems", disait Sia. Ouais, certaines personnes ont de VRAIS problèmes, comme ceux qui ont la phobie des... nains de jardin à brouette!laugh   7- L'hippopotomonstrosesquippedaliophobie  Quel paradoxe! Un mot long pour désigner la phobie des mots longs, on imagine la scène : "Je suis claustrophobe personnellement, et toi ? - Moi je suis Hippopotomonstroses...  AAAAHHHHHHHHH"   scared 8- L'agalmatorémaphobie Et si Toy Story, La Nuit Au Musée et tous les autres films de ce genre n'étaient que le reflet d'une réalité cachée ? Tremblez mes amis, tremblez ! Vous risquez peut-être de rencontrer une statue qui prendra vie sous vos yeux.   scared staatue   9- L'arachibutyrophobie "T'as quelque chose entre les dents" "HEIN ? QUOI ? ARRÊTE !!! OH MON DIEU !!!" Si vous êtes arachibutyrophobe, ne prenez surtout pas le risque de manger du beurre de cacahuètes au risque d'en avoir qui reste collé sur le palais, ce qui a l'air extrêmement effayant.   teeth   10- La chronometrophobie  Ne demandez surtout pas l'heure à un chronomentrophe : il risquerait de faire une crise en public en voyant... une horloge.   clock (PETIT BONUS) 11- La Pantophobie. Cette phobie qui doit être dure à vivre du fait d'avoir peur de...tout. Et donc d'être sur ce site, mais aussi d'éteindre ton ordinateur, mais aussi de poser les yeux dessus. J'abandonne.   sc Et nous qui nous plaignons d'avoir peur du vide, du noir, ou des insectes... Soyons heureux de pouvoir manger des bananes, de lire l'heure, de surprendre un canard nous observant (???) ou encore de se voir offrir des fleurs tranquillement.   Cyril THEOPHILOS

Ces trucs que tout le monde aime et que je ne supporte pas!

SORRY NOT SORRY - Si vous aussi vous avez le droit aux regards indignés de vos amis après leur avoir annoncé votre dégoût pour le Coca-Cola, mes félicitations, vous faites officiellement partie du très fermé cercle des Originaux. Au risque de devoir m'exiler très prochainement sur une île déserte au bout du monde, voici une liste non-exhaustive de ces trucs que tout le monde aime et que je ne supporte pas. Âmes sensibles s'abstenir!

Le café (#teamthé)

Le café, qu'on se le dise, ça sent pas bon. C'est pas bon et pourtant on s'est tous déjà forcé à en boire. Je n'ai jamais compris le principe "d'aller discuter autour d'un café" et tout ce qui va avec. (Et je n'ai pas honte de confier que j'ai déjà mis du chocolat en poudre dans un café "pour que ça passe mieux"!).

Le Ketchup

Pour continuer dans la nourriture populaire, le ketchup fait partie des choses qui me dégoûtent autant par leur goût que par leur aspect.

Et au fait, le ketchup dans les pâtes, c'est juste pas possible!

Game of Thrones et toutes ces séries américaines surévaluées

GOT revient pour une sixième saison, how nice, Champagne ! Au risque de heurter les sentiments de certains, GOT, j'adhère pas du tout. Au point de chercher des infos à chaque nouvel épisode sur Internet pour pouvoir spoiler tous les fans de la série que je connais.

Le sandwich kebab "aka" le grec

Sacrilège! Sa-cri-lè-ge! SACRILEGE!

En fait le "grec", j'aime plus! A force d'en avoir mangé plus de deux fois par semaine durant mes quatre années de collège, moi et le sandwich kebab bah on s'entend plus.

La neige

La neige, qui est un des signes annonciateurs de l'hiver a l'air d'avoir le pouvoir d'émerveiller tout le monde. Tout le monde sauf moi!

Les chats

On en voit partout à la télé, sur les réseaux sociaux et même à la fenêtre de la salle 201 au lycée. Eh oui! c'est mignon et tout, blablabla, mais un chat c'est surtout vicieux, imprévisible, pervers, insolent, violent... bref, je n'aime juste pas les chats.

Les licornes

Nouvel effet de mode, la faute à Tumblr. Après les cupcakes et les moustaches, la nouvelle tendance serait de mettre des licornes partout. Si bien que la marque Apple a dû créer un emoji à leur effigie. Ah, d'accord!

10 signes qui prouvent que l'hiver approche

"Vive le vent, vive le vent d'hiver qu'on entend souffler dans les grands sapins verts", dit la célèbre chanson.  - Ah! l'hiver... le vent glacial, l’imprévisible grippe, la peau du nez qui pèle et les filles en bottines "Ugg"... ça nous aurait presque manqué. La rédaction du Journal des  lycéens vous rappelle quelques signes qui ne trompent pas et qui prouvent bien que l'hiver approche à grands pas.

1- Le nez qui coule...

Le nez rouge, les yeux qui brûlent et les mouchoirs qui volent, pas de doutes c'est bien un rhume. C'est de le moment de se préparer à devoir vivre exclu(e) de la société, tel(le) une(e) paria, un(e) renégat(e), un(e) criminel(elle)... Non seulement parce que les gens vont se faire un malin plaisir à vous lancer que vous avez mauvaise mine, eh oui! , et qu'ils ne veulent surtout pas attraper vos microbes, eh non!

Le must : ce moment où les mouchoirs usés s'empilent sur la table en cours. C'est sale, ce n'est pas hygiénique et en plus ce n'est pas "glam" (surtout quand on est une fille et que les seules choses qui sont censées sortir de nos narines sont des paillettes roses et dorées).

L'avantage : le rhume est un bon moyen de faire fuir n'importe qui. De rien.

2- Ou le nez bouché 

Pour le coup cette fois, rien ne veut sortir. C'est donc le moment d'apprendre real quick à respirer par la bouche et à la garder constamment ouverte. Vous avez l'impression d'être un(e) incompris(e), sûrement parce que vos "m" se sont malicieusement transformés en "b". Et je ne parle même pas du moment où vous n'avez qu'une seule narine bouchée au moment où vous vous mettez au lit et que, comme par magie, au réveil c'est l'autre qui est bouchée.

Le must : Le moment où, dans un élan de désespoir total, à l'agonie et la voix suppliante, vous tentez un "Je suis balade" et que l'unique réponse que vous obtenez est un "Bah mouche toi!" (merci papa, vraiment).

L’avantage : ON A LE DROIT DE RESTER AU LIT (avec la tête plongée dans la demi-tonne de mouchoirs qui n'ont pas réussi à remplir leur mission oui, mais au lit quand même).

3- La nourriture

"Il fait mauvais", "il fait froid", "tranquille c'est les fêtes", "je commence le sport la semaine prochaine" : toutes les excuses sont bonnes pour se goinfrer sur son canapé. Qui dit fin d'année dit nourriture à volonté et une toute petite pointe de culpabilité.

Le must : Les 3 kg qui s'installent vicieusement sur vos hanches, vos cuisses ou encore votre postérieur, cela sans la moindre gêne.

L’avantage : Le chocolat est un excellent antidépresseur. A consommer sans modération, donc.

 

4- Il fait froid (et en plus il fait tout le temps nuit)

Et là, on remercie Captain Obvious ! Quoi de plus déprimant que de ne voir la lumière du Soleil que 2 heures  par jour ? Soyons honnête ; il fait froid et votre envie de vous lever pour aller au lycée si infime soit-elle est réduite à néant.

Le must : Le vent qui s’écrase contre votre visage avec la violence d'une grosse gifle de bon matin.

L'avantage : ??¿¿¿??

http://www.reactiongifs.us/im-ready-game-of-thrones/

5- Le retour de la tenue de cosmonaute 

S'habiller en hiver correspond plutôt bien à une épreuve de Koh-Lanta du genre "superposer le maximum de vêtements en moins de temps possible". Le combo trois tee-shirt + gros gilet + gros pull + gros bonnet + grosse écharpe + grosses bottes est fortement recommandé.

Le must : Les collants sous le pantalon... les filles (et les garçons ?) comprendront.

L'avantage : Vous vous sentez ridicule en sortant de chez vous mais comme tout le monde est dans le même état que vous, ça va tout de suite mieux.

6 - Les vieux téléfilms bien pourris à la télévision

Après avoir déjà vu trois années de suite un Noël à la montagne, un sacré Noël, un Noël désastreux et tous les autres téléfilms aux noms très originaux, l'overdose pointe le bout de son nez.

Le must : Les personnages ont un chalet bien chaud mais préfèrent aller se jeter de la neige à la figure en riant sous - 272627° et personne n'attrape de rhume, sérieusement ?

L'avantage : S'il faut supporter le retour des téléfilms de Noël, c'est aussi le signe que tous nos Disney préférés ne vont pas tarder.

7- Les vieilles émissions bien pourries à la télévision

Toutes les années c'est la même chose : les bêtisiers de Noël, les bêtisiers de l'année, les bêtisiers des animaux, les bêtisiers à toutes les sauces, les bêtisiers pour tous les goûts. Et tous les ans c'est la même émission avec les mêmes animateurs et la même vidéo du chat qui se prend une porte (Lydia, c'est pour toi!).

Le must : Les magazines d'enquêtes qui vous proposent de "découvrir tout ce qu'on vous cache sur le marché des bûches de Noël"

L'avantage : Dites-vous que de toutes les façons, il fait trop froid dehors, alors autant regarder son écran bien au chaud chez soi.

"ce soir dans 'enquêtes très spéciales' les bûches de Noel : l'envers du décor"

8- La neige

...Ah! ah! Non, je plaisante. Désolée, toujours pas de neige pour le moment.

Le must : Les photos de neige partout ailleurs en France à la télé et ma petite sœur qui me demande depuis deux ans dans quel pays ça se trouve.

L'avantage : Pas de cris d'enfants surexcités le matin, pas de plaque de verglas et donc pas de marche de pingouin pour les éviter, pas de boules de neige qui volent, pas de matière inconnue grise, sale et boueuse sur le trottoir...

9- La procrastination

Ah, le mal du siècle. "Procrastiner", c'est remettre tout ce qu'on peut faire maintenant au lendemain. C'est commencer ses devoirs le dimanche soir à 19 heures parce qu'on a traîné un peu trop longtemps sur Tumblr ou ne pas aller aux toilettes parce que finalement, on en a pas si envie que ça.

Attendez, on me dit que c'est toute l'année, ça.

Le must : La connexion Wi-Fi qui bug et là vous vous retrouvez OBLIGÉ(E) de faire ce qui était prévu.

L'avantage : A force de traîner sur YouTube, on apprend des tas de choses. Les chats ont peur des concombres, par exemple.

10- C'est la déprime

Il fait mauvais, il fait froid, il fait tout le temps nuit  (j'ai comme l'impression que je me répète) et on n'a ni envie de sortir, ni envie de parler. Ce n'est pas la peine de s'attarder sur ce sujet, vous savez de quoi je veux parler.

«