Zoom sur la régie de Télématin !

Lors de notre visite à France Télévisions, nous avons eu la chance de découvrir la régie de l'émission Télématin. Nous avons vu quel était son rôle et qui la composait. C'est le lieu d'où l’émission est dirigée. Tout y est planifié à la seconde près. C’est pourquoi l’organisation y est primordiale surtout pour les émissions en direct. Pour garantir la meilleure qualité visuelle et sonore, les signaux son et vidéo sont tous envoyés à la régie où différentes personnes vont les traiter grâce à divers équipements. Nous allons donc vous présenter les différents professionnels que l'on peut y rencontrer.

Le réalisateur coordonne et dirige l'équipe. Il met en place les plannings, atténue les éventuels conflits et affronte tous les imprévus liés au direct.   il choisit également quelles images seront diffusées pendant l'émission. En général, il travaille avec le mélangeur qui mixe les vidéos.

Le régisseur son (ou opérateur de prise de son) travaille sous la direction du réalisateur, il gère le son des micros placés sur les vêtements du présentateur, des chroniqueurs et des invités présents sur le plateau. Il doit s’assurer que les voix des orateurs sont audibles et qu’aucun bruit extérieur ne perturbera l’émission. Pour cela, il corrige et filtre les sons grâce à sa console de mixage, son ordinateur et son clavier. Il introduit également des sons ou des musiques au moment des lancements ou des reportages.

Le truquiste incruste des images ou des vidéos à l’émission à l’aide d’un logiciel générateur d’effets intégré dans le mélangeur vidéo via une carte d’extension. Il doit bien connaître son appareil afin de préparer les effets vidéo comme les écrans scindés ou les virgules vidéo. Il doit également réagir vite sur les effets et l’installation vidéo de la régie. Il est le bras droit du réalisateur.

La scripte élabore le déroulé précis de l’émission. Il a un rôle de coordination et d’anticipation. Il a un décompte des temps précis et de tout les éléments diffusés en direct ou enregistrée, séquence par séquence. Au fur et à mesure de l’élaboration, il enrichie le conducteur (canevas constitué des grandes parties prévues pour chaque émissions) de nombreuses précisions, comme la durée des sujets montés, leur titre définitif ou encore la durée des plateaux, ce qui permettra de donner des indications précises aux techniciens au moment de la diffusion. Le scripte surveille le respect des temps prévus dans le conducteur de l’émission.

Tandis que sur le plateau de l'émission, les cadreurs, en liaison permanente avec la régie, doivent s’occuper du réglage des caméras. On compte environ quatre caméras dont deux immobiles de chaque côté du plateau afin de filmer en plan rapproché le journaliste et les invités qui lui font face. Une autre caméra est accrochée à un bras articulé et est souvent en mouvement pour ainsi donner une vue d’ensemble du plateau. D’autres caméras sur épaule peuvent également être ajoutées afin d’apporter un point de vue différent ou de filmer d’autres éléments non présents sur le plateau grâce à un fond vert. Toutes ces caméras sont contrôlées en régie et relayées en fonction de l’effet recherché (réactions des invités ou du journaliste).

____________________________________

Cet article a été réalisé avec le concours de Manon ROURE, Chloé RENUCCI, Adriana FERNANDES, Lucien ROUDET, Stevenson BOSSE et Eve ROBLIN.