Épicerie solidaire : le bilan de la collecte...

Durant la semaine du 26 septembre au 1er octobre , la classe de 1ère L, sous la direction de M. Ranger, a organisé une collecte pour l'épicerie solidaire "Au Petit Plus". Mais quel a  été le résultat de cette semaine où engagement et solidarité étaient au rendez-vous ? img_0165 Vous nous avez sûrement remarqués, tenant notre stand de récolte pour l'association "Au Petit Plus". Notre but était de récolter le maximum de produits hygiéniques. Mais pourquoi cette récolte a t-elle été organisée ? "Au Petit Plus" est une association située au 84 Quai Des Carrières à Charenton et qui existe depuis 2005 dont le but est d'aider les personnes dans le besoin à Charenton et à Saint-Maurice. La semaine s'est déroulée sans accroc mais nous avons pu remarquer un certain problème au niveau de la communication : les parents comme les élèves n'étaient pas forcément au courant qu'une collecte avait lieu, ce qui fait que cette dernière n'a pas été une victoire totale (bien que ce n'ait pas été un échec non plus !). Au total, nous avons réussi grâce à vous à remplir deux cartons de produits hygiéniques assez variés comme du shampoing, des brosses à dents, des couches... Mais nous avons pu remarquer que le fait que la récolte soit centrée sur les produits hygiéniques a peut-être pu bloquer un certain nombre de personnes. Peut-être essaierons nous l'année prochaine de faire une récolte "nourriture" ! A travers cette semaine, nous avons pu découvrir les avantages et les inconvénients du monde associatif. Nous avons remarqué également que les sentiments d'utilité et de solidarité étaient omniprésents. Nous pouvons donc dire que notre quota de bonnes actions est rempli pour un certain moment... Nous avons aussi  pris conscience qu'être bénévole à une plus grande échelle pourrait être une bonne expérience. Il faut par contre prendre en compte que devenir bénévole, c'est ne rien attendre en retour, si ce n'est quelques sourires  (c'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup !). Nous espérons donc que les futurs élèves de 1ère reprendront le flambeau et qu'ils mèneront cette mission avec succès... Nous ne pouvons que vous dire que devenir bénévole est une bonne expérience : lorsque vous faites quelque chose d'utile, de solidaire, les différents inconvénients passent presque inaperçus car vous savez que vous ferez le bonheur d'un jour de beaucoup de personnes.

Manon Marcellin et Hugo Lepingle

Photo : Raphaël Benyair