Power Rangers 2017 : vers plus de sérieux...

20  ans après l'échec au box-office du film Power Rangers Turbo (1997), réalisé par David Winning et Shuki Levy, Dean Israelite reprend le flambeau avec une nouvelle version de Power Rangers  qui sortira en mars 2017. Le casting complet avait été annoncé dès le 30 octobre 2015. Vous allez donc retrouver Jason Lee Scott alias Power Ranger Rouge (interprété par Dacre Mongtomery), Kimberly Hart alias Power Ranger Rose (interprété par Naomi Scott), William Cranston alias Power Ranger Bleu (interprété par RJ Cyler),Trini Kwan alias Power Ranger Jaune (interprété par Becky G), et enfin Zachary Taylor alias Power Ranger Noir (interprété par Ludi Lin). Afficher l'image d'origine (Photo / Source : http://66.media.tumblr.com/0c9babd3d151ba39d54fe2d95c937946/tumblr_oabot7bNtb1tnm8hko1_1280.jpg) En voyant la bande annonce, on se rend compte que l'ambiance est plus sombre et plus dramatique que celle des films ou séries précédents. On y trouve un peu de brutalité par exemple lorsque William dispose ses crayons sur la table, et qu'un garçon les prend pour les casser , mais est poussé brutalement par Jason et également du harcèlement avec des paroles crues sur le casier d'une des filles, apparemment celui de Trini. Nos 5 protagonistes seront réunis : ils iront sur un rocher,  verront plusieurs pierres et ils assisteront à une explosion (déclenchée involontairement par Billy, après que celui-ci a activé un interrupteur).  Ensuite ils s'empareront des pierres et s'enfuiront à l'arrivée de la police. Ils noteront des modifications dans leurs vie : ils auront de nouveaux pouvoirs (comme la super force ou le vol dans les airs), ils en parleront à leurs collègues - William parlera de sa super force à Kimberly et Jason à la cafétéria - qu'ils auront du mal à contrôler. Ils retourneront sur le lieu où ils ont découvert les pierres, pour a priori découvrir l'origine de leurs pouvoirs. Sur les scènes suivantes, nous verrons des sortes d'entraînements, des ennemis et des scènes de bagarre. Pour finir, lorsqu'ils se transforment en Power Rangers, on peut noter une différence majeure par rapport aux costumes précédents : ils sont plus modernes et sont réalisés avec l'aide des effets spéciaux. Ce film aura-t-il un succès ou sera-t-il un fiasco comme le reboot des 4 Fantastiques, réalisé et sorti au cinéma en 2015? Pour  le découvrir, rendez-vous dans le courant du mois. Afficher l'image d'origine (Photo / Source : http://www.cheatsheet.com/wp-content/uploads/2016/04/Power-Rangers-EW-e1462471022697.jpg)

MailysTIAGO

Ciné Schuman : moteur! ... action ! ... ça tourne!...

Article réalisé par Maeva GIULIANI, Yanis KARTOUT et Liam OLIVENCIA

Le lundi 9 octobre dernier les lycéens de Schuman ont pu assister au premier rendez-vous du Ciné-club du Lycée en Salle de l'Europe. Pour cette première séance, c'est Do the Right Thing, un gros succès lors de sa sortie en 1989 qui était programmé et Spike Lee, son réalisateur, qui était donc mis à l'honneur. 

L'histoire se déroule dans l’état de New York à Brooklyn et fait référence à la période de ségrégation raciale aux Etats-Unis (1875-1967). Ce film illustre en effet les relations entre blancs et noirs ainsi que les inégalités sociales  au cours de cette période.

Malgré, quelques touches d’humour à certains moments, comme par exemple les Asiatiques qui se disent être Noirs afin de ne pas se faire «tabasser» par une foule d’Afro- Américains, une morale implicite ressort du film : Spike Lee dénonce ici les inégalités dont sont victimes les Afro-Américains, souvent mis de côté par la société et également victimes de bavures policières.

L'ambiance de cette première séance était très conviviale dans une Salle de l'Europe occupée par plus de quarante élèves. Après le film, un goûter a permis aux participants de se réunir et de discuter du film. Certains l’ont trouvé excellent et touchant. Cependant le générique a souvent été jugé beaucoup trop long. Pour de nouvelles aventures, rendez-vous le 20 novembre prochain pour la diffusion du second film du cycle « Banlieue » en Salle de l’Europe avec à l'affiche La Haine de Mathieu Kassovitz (1995). N’hésitez pas à venir nombreux afin de partager un moment agréable et convivial :-).  

Retour sur les sorties cinéma de la fin 2015...

Le Labyrinthe 2 Après avoir vu l’année dernière Le Labyrinthe 1, qui malgré quelques grosses longueurs, n’était pas si mauvais que ça, on regrette beaucoup d’être entré dans la salle pour voir la suite… Deux heures d’ennui infini, pendant lesquelles vous verrez à tour de rôle Aidan Gillen (Little Finger dans Game of Thrones) se balader avec le même petit sourire supérieur que dans tous ses autres films. Puis, venu de nulle part, et servant de prétexte à l’intrigue du film: des zombies! Eh! oui des zombies, qui vous donneront l’impression d’être dans un très mauvais épisode de The Walking Dead. Entre guerres de clans, combats contre des morts-vivants, trahison…. Daryl et Rick ne sont jamais loin ; on s’attendrait presque à les voir arriver dans Le Labyrinthe 3 ! Eh! oui, adaptation de trois romans, le cauchemar n’est pas fini… Et Seul sur Mars alors? Cette fois, ce n’est pas deux heures, mais deux heures et demie. Deux heures et demie du nouveau one man show de Matt Damon, dans lequel on apprend principalement à planter des patates sur Mars et… et c’est tout. On pourrait diviser ce film en trois parties distinctes, celle sur Terre avec la NASA, celle où Matt Damon cultive des patates et celle où Matt Damon sort de la douche torse nu. Alors oui, Matt Damon est plutôt bon, et parfois il arrive même à nous faire rire ! Cela n’en reste pas moins un film un peu trop long, mais qui prend pas mal de temps à démarrer. On ira plutôt voir Sicario, nouveau film d’action réaliste de Denis Villeneuve, avec un Benicio Del Toro très, très bon dans un rôle de méchant gentil (ou de gentil méchant, on ne sait pas trop). Plongé dans la guerre entre les Etats-Unis (parfois aidé des Mexicains) et les cartels mexicains à la frontière. Spectre Daniel Craig l’a dit, il préfère ‘’se couper les veines’’ plutôt que de refaire un James Bond. Pas de problèmes, on se les coupera nous-mêmes de toute façon s’il retente l’aventure. Spectre s’ouvre sur une scène magnifique à Mexico avec explosions, courses poursuites et cascades en tout genre. Malheureusement c’est le seul bon souvenir qu’on gardera du film. Les deux heures quinze qui suivent ne sont qu’un remake de Mission Impossible Rogue Nation (à peine sorti en DVD qu’il est déjà plagié…). James Bond se bat tout comme Ethan Hunt contre une organisation secrète qui veut… contrôler le monde. Oui ça sent le déjà vu. Ils sont tous les deux seuls contre tous, ils font tous les deux le tour du monde au moins trois fois, pour à la fin revenir de là où ils étaient partis. Et évidemment, ils gagnent tous les deux, comme d’habitude. Pour revenir à Daniel Craig, on le sent au bord du suicide pendant tout le film, on aimerait parfois qu’il se réveille un  peu et qu’il apprenne à courir ! Hunger Games 4 Harry Potter 7 avait été découpé en deux parties : une où il ne passait rien, et l’autre qui finissait l’histoire plutôt bien. Peut-on en dire autant d’Hunger Games qui a eu le droit au même traitement avec Hunger Games 3 (où il ne se passait strictement rien) et un Hunger Games 4 avec un peu plus d’action ? La réponse semble être oui, malgré une fin légèrement prévisible. Non, non on ne vous "spoilera" pas, ne vous inquiétez pas, mais Hunger Games 4 est un film plutôt bon. On se demande quand même si les réalisateurs plaçant des zombies dans leur film ne touchent pas un chèque… Après les personnages de  Labyrinthe c’est en effet à Jennifer Lawrence et ses amis de faire leur connaissance. Toujours aussi affamés, mais cette fois un peu plus rapide que dans The Walking Dead. Malgré tout, vous avez cette fois notre bénédiction pour rentrer dans la salle obscure… Mais pas uniquement pour Hunger Games !   Strictly Criminal Johnny Depp qu’on n’avait pas vu dans un bon film depuis longtemps revient dans Stricltly Criminal. Inspiré de l’histoire vraie de Whitey Bulger, Depp joue le rôle d’un chef de gang extrêmement violent ne reculant devant rien pour l’argent et le pouvoir. On ne s’ennuie pas, on est très vite pris pas l’histoire et on s’y accroche ! Il est peut-être un peu trop tard pour aller voir ces films de 2015 au cinéma, mais pas pour ceux qui suivent !  On l’attendait depuis une décennie. Le nouveau Star Wars est enfin là... Malheureusement il déçoit. Véritable remake de Star Wars IV, il n’apporte rien de nouveau et ne fait que recycler les trois premiers Star Wars (IV-V-VI). Dommage ! On espère que Star Wars Rogue One, prévu pour décembre 2016, fera mieux ! Après American Bluff et Hapiness Therapy, le trio Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et David Russell (le réalisateur) revient avec Joy. Histoire d'une jeune mère de famille qui a du mal à s'en sortir et qui va tout tenter pour rendre sa vie meilleure. Un peu moins bon que les deux précédents, ce film reste une bonne comédie avec une Jennifer Lawrence toujours aussi douée. On finit 2015 avec The Big Short, une comédie  américaine avec, entre autres, Christian Bale, Brad Pitt et Ryan Gosling. Bale est toujours aussi excellent, tout comme le film qui raconte comment un groupe d’hommes va essayer de gagner de l’argent au moment de la crise de 2007. Si vous n’êtes pas encore anticapitaliste, ne vous inquiétez pas il n’est pas trop tard, vous le serez en sortant de la salle!