L'histoire d'une légende

Un marquis, un marginal du luxe, un kaiser... voilà comment on décrit Karl Lagerfeld dans les années 80. Le couturier qui a déposé son univers sur de prestigieuses collections de haute couture telles que Balmain, Fendi ou encore Chanel était un personnage excentrique, perfectionniste et très intéressant.

Apres avoir quitté l’Allemagne pour Paris en 1952, c’est à 19 ans que Karl Lagerfeld entre dans le milieu de la mode. Peu de temps après son arrivée à Paris. En 1953, il participe au concours du Secrétariat international de la laine , organisé par Woolmark. Il l’emporte ex æquo avec un autre futur grand nom de la haute couture, Yves Saint-Laurent.
Il est repéré par Pierre Balmain et devient son assistant jusqu’en 1962. Durant cette période, il occupe également pour la première fois le poste de directeur artistique chez Jean Patou, en 1959. En 1963, Karl Lagerfeld intègre la maison Chloé, alors à son apogée, puis celle de Fendi en 1964.


La maison de couture Chanel fait faillite depuis la disparition de Coco Chanel et frôle la fermeture. Et c'est au même moment en 1983 que sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu'on lui propose la direction artistique de l’ensemble des collections de haute couture, prêt-à-porter et accessoires de Chanel. Il accepte immédiatement le poste qui est une véritable opportunité qui lie encore aujourd’hui et à jamais son nom à celui de l’enseigne de luxe. Il choisit le mannequin Inès de la Fressange pour incarner la "griffe". Parallèlement, en 1984, il crée Karl Lagerfeld, sa propre maison de couture.  

En 2004, H&M demande au couturier de collaborer avec l’enseigne pour lancer une collection accessible à toutes. Et après avoir revendu toutes ses marques à Tommy Hilfiger, il crée K par Karl, une ligne pour hommes et femmes plus accessible. En 2008, il collabore avec Coty et lance une ligne de parfums et pose sur une publicité pour la sécurité routière pour inciter le port du gilet jaune réfléchissant. En 2010, il est fait Commandeur de la Légion d’honneur, par Nicolas Sarkozy. En 2011, il dessine le nouveau maillot de l’équipe de France, et devient l’égérie de la publicité Volkswagen. 

Côté vie privée, Karl Lagerfeld a partagé la vie de Jacques de Bascher, jusqu’au décès de celui-ci en 1989. Le 19 février 2019, Karl Lagerfeld meurt après avoir été admis à l'hôpital la veille. Le 22 février 2019, ses obsèques se déroulent à Nanterre où il est inhumé. Karl Lagerfeld ne laisse derrière lui ni compagnon, ni enfant, si ce n’est sa chatte Choupette, qu’il a adoptée en 2011. Véritable muse pour le créateur, Choupette a même été désignée comme son héritière. « Pourtant, il me semblait qu’en France il était interdit de léguer quoi que ce soit à son hamster ou à son cochon d’Inde?? », lui avait demandé un journaliste. « Ça tombe bien, parce que je ne suis pas Français », avait rétorqué le designer allemand.

Sharon GARCIA, Tania TOURNADE et Myriam BAOUI