Le cinéma de John Ford !

Cette année les élèves de Première de notre lycée ont participé à "Lycéens au cinéma".  Dans le cadre de cette opération, ils ont pu voir aux Cinémas du Palais  à Créteil trois films. Le JDL a ainsi pu assister à la projection de L'Homme qui tua Liberty Valance  de John Ford avec John Wayne, James Stewart et Lee Marveen dans le rôle de "Liberty Valance". Occasion pour notre rédaction de faire un retour sur la carrière du célèbre réalisateur américain... Sorti en salles en 1964, L'Homme qui tua Liberty Valance est l'un des derniers films de John Ford et l'un de ses rares westerns tournés en noir et blanc. À cette époque, le cinéaste a déjà une grande carrière derrière lui. En effet il a déjà remporté 4 oscars du meilleur réalisateur , record toujours inégalé. Il commence sa carrière de cinéaste en 1920 et jusqu'à la fin des années 60 il tournera un nombre incroyable de films avec son acteur fétiche John Wayne. Grand acteur de la période classique du cinéma hollywoodien, John Wayne a ainsi joué dans les plus grands films de John Ford  comme La Prisonnière du Désert (1956), La Chevauchée fantastique (1939) ou encore Le Fils du désert (1948),  des westerns, c'est-à-dire un genre qui a fait la renommée de John Ford, cela bien que ses plus grands œuvres n'en soient pas forcément. Citons par exemple Les Raisins de la colère avec Henry Fonda adapté du célèbre roman de John Steinbeck . John Ford est un adepte de Monument Valley, un site naturel remarquable situé aux Etats-Unis à la frontière entre l'Arizona et l'Utah, où il a beaucoup tourné à tel point que l'on a appelé ce lieu très visité le John Ford point .  Ses débuts restent cependant un peu méconnu car ses premiers films ont été perdus. Le western américain "classique" est particulier :  nous y trouvons un héros sans défaut qui veut rétablir une situation (John Wayne par exemple) face à des bandits ou des Indiens (Apaches, Cheyennes...). La violence est présente mais pas de manière réaliste et les histoires se finissent toujours bien. Les westerns classiques correspondent aux œuvres de John Ford les plus célèbres . Il existe cependant une autre catégorie de western qui apparaît en réaction à ces "classiques" : le western dit "spaghetti", principalement réalisé par des cinéastes italiens . La violence y est montrée de façon plus réaliste et le héros a finalement beaucoup de défauts; l'action se passe durant la Guerre de Sécession . Nous pouvons citer par exemple : Il était une fois dans l'ouest de Sergio Leone avec Charles Bronson ou encore Django de Sergio Corbucci. John Ford aborde des idées dans ses films : il dénonce des choses . Sa mise en scène novatrice a inspiré de nombreux cinéastes et il reste une référence dans le monde cinématographique.

Raphael BENYAIR