Épicerie solidaire : le bilan de la collecte...

Durant la semaine du 26 septembre au 1er octobre , la classe de 1ère L, sous la direction de M. Ranger, a organisé une collecte pour l'épicerie solidaire "Au Petit Plus". Mais quel a  été le résultat de cette semaine où engagement et solidarité étaient au rendez-vous ? img_0165 Vous nous avez sûrement remarqués, tenant notre stand de récolte pour l'association "Au Petit Plus". Notre but était de récolter le maximum de produits hygiéniques. Mais pourquoi cette récolte a t-elle été organisée ? "Au Petit Plus" est une association située au 84 Quai Des Carrières à Charenton et qui existe depuis 2005 dont le but est d'aider les personnes dans le besoin à Charenton et à Saint-Maurice. La semaine s'est déroulée sans accroc mais nous avons pu remarquer un certain problème au niveau de la communication : les parents comme les élèves n'étaient pas forcément au courant qu'une collecte avait lieu, ce qui fait que cette dernière n'a pas été une victoire totale (bien que ce n'ait pas été un échec non plus !). Au total, nous avons réussi grâce à vous à remplir deux cartons de produits hygiéniques assez variés comme du shampoing, des brosses à dents, des couches... Mais nous avons pu remarquer que le fait que la récolte soit centrée sur les produits hygiéniques a peut-être pu bloquer un certain nombre de personnes. Peut-être essaierons nous l'année prochaine de faire une récolte "nourriture" ! A travers cette semaine, nous avons pu découvrir les avantages et les inconvénients du monde associatif. Nous avons remarqué également que les sentiments d'utilité et de solidarité étaient omniprésents. Nous pouvons donc dire que notre quota de bonnes actions est rempli pour un certain moment... Nous avons aussi  pris conscience qu'être bénévole à une plus grande échelle pourrait être une bonne expérience. Il faut par contre prendre en compte que devenir bénévole, c'est ne rien attendre en retour, si ce n'est quelques sourires  (c'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup !). Nous espérons donc que les futurs élèves de 1ère reprendront le flambeau et qu'ils mèneront cette mission avec succès... Nous ne pouvons que vous dire que devenir bénévole est une bonne expérience : lorsque vous faites quelque chose d'utile, de solidaire, les différents inconvénients passent presque inaperçus car vous savez que vous ferez le bonheur d'un jour de beaucoup de personnes.

Manon Marcellin et Hugo Lepingle

Photo : Raphaël Benyair

SOMMES-NOUS PRÊTS À NOUS ENGAGER ?

Dans le cadre des « Semaines de l'engagement », le Lycée Robert Schuman a eu le plaisir d'accueillir le 27 septembre dernier  en salle de l’Europe Monsieur Claude Thélot et Madame Josiane Vallin, deux membres de la Réserve citoyenne de l’Education nationale. Objectif : faire réfléchir et s'interroger les élèves de quatre classes de seconde (deux de la voie professionnelle et deux de la voie générale) sur la question de l'engagement. Présente à cette opération organisée à l’initiative de Mme Benzaama (Conseillère Principale d’Éducation), la rédaction du JDL vous propose le récit d’un après-midi très « engagé ». dsc_1121 "Êtes-vous prêt à vous engager ?", c’est la question que les deux intervenants ont posé aux élèves pour lancer le débat. Auparavant, dans une rapide introduction Mme  Perron, Proviseure du lycée, a rappelé le but des Semaines de l'engagement et les actions mises en œuvre dans ce cadre au Lycée Schuman tandis que Claude Thélot et Josiane Vallin, les deux réservistes citoyens invités, se sont présentés aux élèves. Haut fonctionnaire et sociologue, diplômé de l'École Polytechnique, en retraite depuis 2007, Claude Thélot a été l'un des administrateurs de l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) puis directeur au Ministère de l'Education Nationale avant d'être conseiller-maître à la Cour des comptes puis  responsable du rapport annuel de Cour des comptes sur la Sécurité sociale. Il est surtout connu du grand public pour avoir présidé la Commission du débat sur l'avenir de l'école, lancée par l'ancien ministre Luc Ferry en 2003-2004. Également en retraite aujourd’hui, Josiane Vallin a été, quant à elle, professeure de technologie en collège. Déléguée syndicale, déléguée des parents d'élèves pour ses deux filles, elle a également animé pendant vingt ans avec ses élèves collégiens Déclic, un journal qui a acquis une réelle notoriété dans les milieux éducatifs. Aujourd’hui, elle est encore très impliquée dans la vie associative. Mais au juste : c’est quoi l’engagement ? Nos deux invités ont tour à tour expliqué aux élèves comment et pourquoi ils se sont engagés tout au long de leurs carrières et s'engagent encore aujourd’hui, notamment en participant à la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale. Claude Thélot, lui, affirme s'être engagé "professionnellement" au travers des différentes missions qui lui ont été confiées. Josiane Vallin, elle, s'est engagée sous une forme  plus « éducative » dans la vie quotidienne de son collège, avec ses élèves afin qu'ils puissent eux aussi s'engager à leurs manières (par exemple avec le journal collégien qu’elle a piloté). Aujourd’hui elle s’engage encore au quotidien à travers des associations pour aider les enfants à faire leurs devoirs, des « Cafés d’actualité » où chacun peut venir débattre et dans la vie de son quartier à Cachan. Cet après-midi qui se voulait interactif s’est déroulé en deux sessions d’environ une heure trente chacune, d’abord avec les élèves de 2BPC1   et de 2nde 6 et dans un second temps avec ceux de 2BPC2 et de 2nde 2. La parole a donc été donnée aux élèves en commençant par un exercice de démocratie : un vote à main levée. A la question "Qui est prêt à s’engager parmi vous ?" environ la moitié des élèves ont répondu "non" tandis qu'un quart d'entre eux optaient pour le « oui », le reste choisissant de s’abstenir. Dans le second groupe, ce sont les abstentions qui l’ont emporté avec environ 50% des élèves tandis que les « oui » n’ont représenté que 20%, soit un peu moins encore que dans l’autre groupe. Dans la première session, les élèves ont beaucoup parlé de l’expérience des deux invités et aussi des différentes sortes d’engagements comme l’aide de l’autre, le travail, le secteur associatif, le sport, sans oublier l’Armée… « Quand on donne, on reçoit également beaucoup », a souligné Josiane Vallin. Dans la deuxième session, Yashveen Jootun, élève en 2nde  générale, se prêtant à une sorte de jeu de rôle, a endossé pendant quelques instants le costume d’un candidat aux élections présidentielles. Son programme : instaurer la paix dans le monde ! Un objectif dont le réalisme a évidemment suscité de nombreuses réactions dans l’assistance. Nos deux citoyens réservistes invités ont rappelé que l’engagement peut prendre beaucoup de formes différentes. Nous pouvons bien sûr nous engager dans notre travail, par exemple à l’école on peut déjà s’engager à rendre un devoir à temps ou bien défendre une cause comme la lutte contre le harcèlement en milieu scolaire ou le racisme… À  l’issue des débats une petite fiche évaluative avec un rapide questionnaire a été distribué aux élèves pour savoir si cette intervention leur avait été utile, s’ils avaient compris ce qu’était l’engagement et si leur avis avait changé au cours de l’après-midi. Les élèves ont pu notamment comprendre que s’engager peut être quelque chose d’instinctif, à tel point qu’on ne se rend pas toujours compte qu’on s’est engagé et qu’on peut prendre parti pour une cause qui tient à cœur par pure volonté. Mais ils ont pris aussi conscience que s’engager, c’est avoir des responsabilités et avoir le choix car comme leur a rappelé Claude Thélot : « Soyez acteurs de votre vie ! ». Eva CARBONE _________________________________________________________________________

L'après-midi en images

________________

 

dsc_1115 dsc_1116 Claude Thélot et Josianne Vallin se présentant aux élèves. dsc_1128 dsc_1127 Josianne Vallin (gauche) et Claude Thélot (droite) répondant aux questions des élèves

dsc_1122 dsc_1121 Claude Thélot s'adressant aux élèves

dsc_1120 Josianne Vallin (gauche) et Claude Thélot (droite)

dsc_1112 dsc_1138 Et encore un grand merci à nos deux intervenants pour leur intervention.

Schuman vola via per Roma...

d45LvkyraW Les  professeurs d'Italien et de Latin des classes de Première et de Terminale organisent un voyage scolaire à Rome. Ce voyage sera l'occasion pour les élèves de mettre en pratique leurs connaissances  et sera un bon entraînement aux épreuves du bac. Le voyage se déroulera du 28 au 31 mars 2017, avec trois nuits sur place et s'effectuera en avion (décollage prévu le 28 vers 12H30). Le premier jour nous visiterons la Rome antique (avec plusieurs monuments au programme : le Colisée, le Forum, le Palatin - l'unité de l'Empire) ainsi que la via dei Fori imperiali, la piazza Venezia. Le deuxième jour nous ferons la visite d'une ville antique nommée Ostia , l'ancien port de Rome. Cela nous montrera comment la vie culturelle, politique et religieuse s'organisait au quotidien sous l'Antiquité. Nous irons également à la rencontre de la Rome baroque : places et fontaines, architecture typique de ce style, Panthéon. Le troisième jour nous aurons rendez-vous avec la Rome chrétienne avec la visite du Vatican et de quelques églises. Enfin pour clôturer le voyage : une promenade sur le Janicule, une colline qui surplombe la ville et offre un merveilleux panorama. Nous serons hébergés dans un hôtel en centre ville en demi-pension ; nous disposerons de paniers repas ou irons au restaurant le midi. Le coût du séjour est en attente de confirmation mais ne dépassera pas les 350 euros par élève, réglable en trois fois. Prochainement le JDL ne manquera pas de vous raconter cette belle expédition romaine...

Ethel PUJOL